Vidéo

E morto Pulcinella

Si je ne t’aimais pas… – Tosti

Marseille l’italienne – de Philippe CARRESE (extrait)

O Sarracino – Cie Rassegna

Ce que dit le silence – A Guilmant

Discographie

Mélodies Italiennes de Tosti 1846 – 1916

Enregistré en 1996, notre premier disque Tosti est dédié aux mélodies italiennes de Francesco Paolo Tosti (1846 – 1916), sur des textes de Errico, Cognetti,d’Annunzio.

Francesco Paolo Tosti a composé plus de soixante mélodies sur des poésies d’auteurs français célèbres à leur époque mais dont certains sont tombés dans l’oubli. La mélodie de salon était un genre très en vogue en Europe dans la période précédant la Grande Guerre, particulièrement en France où tous les grands musiciens se livraient à cet exercice qui contribua à faire briller la culture française dans le monde.

Outre l’intérêt artistique du choix et de l’interprétation que proposent aujourd’hui Marc Filograsso et Isabelle Poulain, ces œuvres, dont certaines n’ont jamais été reproduites sur disque, ont été écrites par des poètes abondamment mis à contribution par les plus grands compositeurs français de cette époque : Fauré, Koechlin, Berlioz, Duparc, Gounod, Saint-Saëns

Non t’amo più – 5’12

Per morire – 3’52

Vorrei morire – 4’45

Francesco Paolo Tosti Mélodies d’amour

Le talent de Francesco Paolo Tosti a été d’abord de choisir avec justesse les poèmes qu’il a su si magnifiquement mettre en musique. Il nous donne ainsi un point de vue plus complet sur le rayonnement de la poésie française dans le monde et sur la manière dont elle était ressentie au travers de la sensibilité de compositeurs venus d’horizons si divers. Nous aurons la surprise et le plaisir de redécouvrir la Chanson de Fortunio poème d’Alfred de Musset dans une version jamais enregistrée qui prendra sa place auprès des interprétations plus connues d’Albeniz, Offenbach ou Saint-Saëns.

Rêve – 2’25

Si je ne t’aimais pas – 1’57

 

 

 

Performances

Trio Calendau

Les Noëls de Nicolas Saboly, extrait – 8’04

Funiculi funicula – 2’32

Duo Calendau

Pastre dei mountagno avec Isabelle Spiga – 2’53

 

Du côté de chez Fred, 1989

Le rêve passe – 3’45

Le chant des partisans – 3’31